4 différents types de télescopes

Contrairement aux lunettes astronomiques, les télescopes sont des équipements plus lourds et plus complexes. Ils sont généralement utilisés pour avoir une meilleure image des corps célestes. Si vous comptez investir dans ces instruments astronomiques, sachez que vous aurez le choix entre différents modèles qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Le télescope de Newton

Abordable et très pratique, le télescope de Newton est l’un des équipements préférés des apprentis astronomes. Ce qui caractérise ce modèle, c’est son système de miroir. Alors que le premier récolte la lumière provenant du ciel, le second la renvoie vers l’oculaire, sur l’extrémité du tube. Grâce à ce concept, vous aurez une image plus agréable à voir quand vous faites vos observations. En effet, contrairement aux lentilles, les miroirs du télescope de Newton ne génèrent pas d’aberration chromatique, c’est-à-dire que l’image que vous recevrez ne présentera pas de franges de couleurs sur son pourtour. Cela dit, le télescope de Newton a quand même un gros inconvénient, celui de ne capter qu’une faible quantité de lumière à travers ses miroirs. À cause de cette incommodité, l’image perçue sera moins contrastée que celle vue depuis une lunette astronomique.

Le télescope de Cassegrain et le télescope Schmidt-Cassegrain

À la différence du télescope de Newton, le télescope de Cassegrain est un modèle plus compact. Il est donc plus facile à transporter à condition d’avoir un diamètre en dessous de 300 mm bien sûr. C’est une innovation par rapport au télescope de Newton. En effet, Laurent Cassegrain, l’inventeur de ce rétracteur a pensé à mettre un miroir parabolique convergent percé et un miroir hyperbolique divergent. Grâce à ce système, l’image se forme à l’arrière de l’instrument et non sur le côté comme dans le télescope de Newton. L’inconvénient avec ce modèle, c’est son miroir parabolique. Ce dernier génère des aberrations de coma qui réduit le champ utilisable. Mis à part cela, avec l’avancée technologique en astronomie, un nouveau modèle a vu le jour le télescope Schmidt-Cassegrain. Comme ce télescope est muni d’un miroir primaire sphérique ainsi que d’une lentille correctrice appelée lame de Schmidt, il n’a pas de problème d’aberration.

Le télescope Maksutov-Cassegrain

Certes, le télescope Schmidt-Cassegrain est un modèle intéressant, mais il vous reviendra beaucoup plus cher qu’un télescope de Newton, notamment à cause de la lame de Schmidt. Toutefois, sachez qu’en magasin, vous trouverez une variante plus abordable, le télescope Maksutov-Cassegrain. Au lieu du fameux miroir de Schmidt, ce modèle est doté d’un ménisque épais moins onéreux à fabriquer. Grâce à cette amélioration, ce télescope offre une qualité d’image exceptionnelle. Cependant, ce n’est pas un réflecteur parfait, car les télescopes Maksutov-Cassegrain ont quelques inconvénients du côté de l’observation et de la mise en station. Ces modèlesont, par exemple, une mise en température assez longue. Donc, il faut que vous les mettiez au moins 1 h dehors avant de pouvoir faire l’observation.