Le constant développement des réseaux

Si l’année 2016 a été une étape de transition dans le domaine de la distribution, elle a été marquée par le rachat de Havas Voyages par Marietton Développement. Cet événement a permis au géant du réseau d’agences de voyages, Selectour, de poursuivre son développement. Le pionnier compte continuer à se redynamiser en investissant de plus en plus dans de nouvelles expériences clients. Toutefois, les agences enregistrent un retour important des clients durant l’année 2017.

Un bilan négatif : les motifs

Selon le bilan effectué par Les Entreprises du Voyage, les agences n’ont pas réussi à afficher complet l’année dernière. Sur toute l’année 2016, le bilan a enregistré une baisse de -5,3 % en ce qui concerne le nombre de passagers et -3,9 % pour ce qui est du volume d’affaires en comparaison à l’année 2015 qui n’était déjà pas non plus une année prospère pour le réseau. Ces baisses ont été enregistrées en raison des attentats survenus en novembre 2015 à Paris et ceux perpétrés à Nice en juillet 2016.

L’instabilité géopolitique dans certaines destinations comme la Tunisie couplée à ces attentats ont mis à mal les activités du réseau et l’ont conduite à ces résultats médiocres. Plus structurels, les autres facteurs rongent également les parts de marché qui devraient revenir aux réseaux traditionnels d’agences de voyages. L’attrait des consommateurs pour les agences en ligne dans leurs recherches de vacances impacte également les réseaux physiques.

Ces derniers ont été pendant longtemps incapables de réagir face à ces facteurs qui leur ont été défavorables. Mais Havas Voyages n’a pas baissé les bras et s’est armée de sa stratégie digitale innovante pour réagir. Avec un volume d’affaires de 861 M€ en 2016 contre 920 M€ en 2015, le réseau compte bien accélérer sa transformation afin de proposer de nouvelles expériences client. Marietton Développement a ainsi fait coup double en rachetant Havas Voyages. Il devient ainsi le leader de la distribution et occupe une place importante dans les négociations chez Selectour. Il rajeunit également son image et attire plus de clients qui, pour réserver leurs vacances, n’ont pas pour habitude de se tourner vers un « Travel Planner ».

Le relooking des agences

Les réseaux œuvrent depuis plusieurs années pour transformer leurs points de vente (aménagement de grands espaces chaleureux et lumineux, mobilier design, tablettes, écrans tactiles…). Il faut reconnaitre que les agences font le maximum pour que les consommateurs reviennent à nouveau dans leurs locaux. En effet, celles relookées font augmenter le panier moyen (à l’image de Havas Voyages qui connait 20 % de hausse) et le volume d’affaires (comme Leclerc Voyages avec +15 % de hausse).

Certains réseaux ne peuvent pas accroitre leurs périmètres et optent pour l’investissement de plusieurs millions d’euros pour rafraichir leurs agences. D’autres continuent leurs lancées dans l’acquisition de nouvelles agences et points de vente comme Marietton Développement ou encore Univairmer qui compte ne pas s’arrêter au rachat des 10 agences Aix Voyages, mais projette également de séduire une quinzaine d’agences par an en mettant en place son programme d’affiliation. 11 agences Boiloris ainsi que 11 points de vente du réseau BDiffusion Voyages ont également été repris par Salaiin Holidays.

Les autres préfèrent miser sur la franchise afin d’agrandir leur portefeuille à l’image de Thomas Cook France et de Carrefour Voyage. Ce dernier a connu des mésaventures ces dernières années, mais il semble reprendre son souffle. Accompagné par une direction constituée d’une nouvelle équipe et appuyé par le renforcement des synergies avec la maison mère, il compte aujourd’hui 30 agences franchisées et 137 agences intégrées. S’il n’a réalisé que 288 M€ de volume d’affaires en 2016, le réseau s’est fixé comme objectif d’atteindre plus de 300 M€.